Les livres que nos chroniqueurs offriront à Noël

10 December 2018 admin2632 0

Le choix de Nelly Kaprièlian

Et si au lieu d’offrir une frivolité ou un objet trop impersonnel (la rituelle boîte de marrons glacées), on offrait pour Noël un livre ? Ça peut être moins cher que des chocolats, et c’est une façon tellement plus intime de dire quelque chose à quelqu’un, de partager son univers avec lui, de lui transmettre une histoire, un savoir, et aussi, pourquoi pas ?, quelques conseils pour la vie qui l’attend. C’est pourquoi, c’est surtout aux plus jeunes, à ceux qui entrent dans la vie, que je pense en écrivant ceci.

A un ado : j’ai envie d’offrir, par exemple, les deux Pléiade de Franz Kafka, Œuvres complètes I et II, sortis en octobre. Même si je me rappelle d’une amie qui, quand on avait 16 ans, se plaignait que son vieil oncle, prof de philo, lui offre toujours “quelques Pléiade” à Noël plutôt que de lui donner leur équivalent en billets. Pourquoi Kafka ? Parce qu’à un âge où l’on commence à découvrir le monde des adultes en dehors de la protection de ses parents, à un âge surtout où l’on est si sensible malgré un masque d’assurance et où l’on prend tout tellement personnellement, ce serait une façon de leur prouver que le monde regorge de situations absurdes, que la vie est “kafkaïenne” en général et qu’il va falloir garder son sang-froid pour l’affronter.