Conte d’asphalte

“D’une ville, on croit tout savoir, connaître, comprendre du haut de sa fenêtre. Pourtant, existent d’autres être mal connus : ni rats, ni algues mais humains, ils vivent à mi-chemin entre algue, le rat et le vol du canard sauvage. Ce sont eux. Ceux de la rue.”

Lorsque Pierrette se retrouve à la rue, elle n’a en poche que le fragment d’une assiette brisée. Ce souvenir d’une autre vie, sur lequel sont dessinés les personnages de Perrault, va l’accompagner dans sa descente aux enfers, avec les sans-abri, à travers le désespoir et la misère.

Pendant un an, Anne Calife a délibérément choisi la rue. Nourri de cette expérience, son roman transcende la réalité et choisit la force du rêve, seul rempart contre la barbarie. Traité sur le mode du conte moderne et poétique, il dévoile l’imaginaire et le talent littéraire d’un auteur hors norme.