Et, le mail s’envole comme un oiseau


Et, le mail s’envole comme un oiseau
Anne Calife
2008

ISBN : 9 782959 968006
Format : 130 x 200 mm
Prix : 16 euros

Une auteur jeune et naïve entame une relation étrange avec un journaliste rencontré dans un salon de livre. N’ayant obtenu que son mail, elle se retrouve rapidement confinée dans une communication virtuelle extrêmement frustrante. Le temps devient pervers, un temps double, celui de l’envoyer, du recevoir; la boîte, elle, est très vite enfermante et délirante. L’attente de la réponse déclenche chez la narratrice une dépendance  douloureuse et obsessionnelle. Peu à peu, elle perd le contrôle d’elle-même dans une correspondance de plus en plus chaotique et déchaînée.

Se connecter à Internet, c’est se connecter à son propre gouffre, son propre infini. Dans le gouffre, tout peut chuter – des rubis, des Ducati, des vendredi treize et des crises de nerfs. Chaque boite de réception ressemble, mail par mail, à son prioritaire.

Anne CALIFE analyse la cyberdépendance : esclavage, enfermement, perversité et jouissance. Mais aussi ce vide intense où la solitude trône en maître sur l’écran.
Se posent ainsi la question de la relation à l’autre à travers la communication moderne, mais aussi l’influence du’exerce ce nouveau medium sur l’écriture littéraire.

Son mail, ses mots demeurent à tout jamais fichés dans la mémoire de mon ordinateur, dans ma tête.